[Reportage] Un foyer contre le mariage forcé au Burkina Faso

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Depuis 1952, les sœurs de l’Immaculée conception ont accueilli, au sein du foyer Sainte Maria Goretti, plus de 1 500 femmes victimes du mariage forcé pour leur apporter la sécurité, leur rendre leur dignité, et leur offrir un accompagnement scolaire et une formation professionnelle.

Bien que certaines traditions culturelles (excision, sororat, lévirat, mariage forcé, etc.) soient interdites au Burkina Faso et que la Journée internationale des femmes soit un jour férié, ces pratiquent perdurent.

Par exemple, près de la moitié des burkinabè sont mariées de force avant leur majorité.

Le Burkina Faso serait ainsi un des pays où il y a le plus de mariages forcés précoces.

Découvrez le reportage de Caridad sur le foyer Sainte Maria Goretti de Kaya au Burkina Faso, qui accueille ces jeunes femmes qui fuient pour leur liberté.

Pour plus d’informations sur le projet que nous avons soutenons, cliquez ici.

Actualité

Fermer le menu