Burkina Faso : de l’eau pour tout un village

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Dans le village de Wedpouto, un nouveau puits a été foré. Grâce à Caridad, les habitants disposent maintenant d’une source d’eau potable sûre, notamment pour faire face aux fortes chaleurs de la saison sèche.

Burkina-Faso, village de Wedpouto. Sous un soleil de plomb, le père Sorgho prend son mal en patience. Il scrute l’horizon.
Soudain, apparaît au loin le 4×4 qu’il attendait. Cahin-caha, ce dernier se trace un chemin à travers champs pour rejoindre l’abbé et les ouvriers. Il transporte sur son toit un grand réservoir d’eau vide. Attaché de manière précaire, il semble prêt à se renverser par terre à chaque embardée du véhicule.

La citerne de 5.000 litres

La touche finale

À l’aide de cordages, les ouvriers hissent petit à petit l’énorme citerne d’une capacité de 5 000 litres au-dessus du puits récemment creusé. Après une demi-heure d’efforts, le réservoir arrive enfin à sa place définitive.
Il ne reste plus qu’à installer les panneaux solaires et à connecter la pompe qui relie le puits à la citerne. À la fin de cette dernière journée de labeurs, le père Sorgho ressent le sentiment du travail accompli. Lui qui a été à la genèse de la construction de ce nouveau château d’eau n’a pas cessé de se démener pour que ce projet voie le jour. Il a tout d’abord acquis avec ses propres deniers le terrain pour le forage avant de contacter Caridad pour l’aider à financer l’ensemble des travaux qu’une telle entreprise nécessite.

De l’eau pour tout un village

Originaire de Wedpouto, l’abbé connaît par coeur les difficultés que rencontrent les villageois lors des périodes de fortes chaleurs. La commune dispose bien de quelques puits de faible profondeur sur son territoire, mais ceux-ci se tarissent bien trop vite au moment des saisons sèches. C’est parce que les besoins sont immenses, il faut à la fois abreuver les bêtes, arroser les cultures et permettre aux habitants d’utiliser l’eau nécessaire à la vie quotidienne.
Mis bout à bout cela représente des litres et des litres d’or bleu. Malheureusement, les ressources du
village sont assez limitées. Ce n’est désormais plus le cas.

Un avenir assuré

Aujourd’hui, grâce à Caridad, près de trois cents personnes disposent d’un approvisionnement sûr en eau. En ayant foré à une profondeur de cinquante-cinq mètres, les ouvriers ont atteint la nappe phréatique. Les habitants auront ainsi accès à une eau potable qui ne tarira pas. Il s’agit maintenant de gérer la ressource afin que tous puissent en profiter.
Notre équipe reste en contact régulier avec le père Sorgho qui, pour nous remercier, a fait apposer une plaque sur l’édifice avec cette mention : « Association Caridad, merci aux donateurs ».

Actualité