Liban : des distributions alimentaires pour les familles les plus pauvres

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
5000 € collectés
100 % sur 5000 € d’objectif

Le Liban est actuellement dans la tourmente. La crise sanitaire liée à la Covid-19 a accéléré la crise économique et financière que traversait déjà le pays.

Actuellement, près de 50% de la population libanaise vit sous le seuil de pauvreté (source : Banque mondiale), et 23% qui se trouve à ce jour dans une situation d’extrême pauvreté, alors qu’ils étaient trois fois moins en 2019 (Source : ONU).

C’est pourquoi, Caridad a décidé d’apporter son soutien à nos frères chrétiens du Liban. Nous sommes entrés en contact avec un acteur local qui agit depuis des années pour son peuple : Abouna* Raymond, le provincial des carmes déchaux du Liban.

Peut-être l’ignorez-vous, mais en plus d’appartenir à un ordre religieux contemplatif, où l’oraison tient une grande importance, les carmes sont également tournés vers l’apostolat.

Malgré sa charge de provincial et les responsabilités qui en découlent, cet homme de Dieu se rend encore régulièrement sur le terrain, notamment pour suivre une initiative qu’il a mis en place il y a plusieurs années.

Si les distributions alimentaires ont essaimé dans d’autres régions du Liban, la majorité d’entre elles se tiennent encore en plein coeur de Beyrouth, dans les quartiers de Bourj Hammoud et Nabaa, situés à moins de quatre kilomètres du port où a eu lieu l’explosion du 4 août dernier.

Préparation des denrées alimentaires avant de les distribuer

Actuellement, 550 familles profitent de l’aide alimentaire régulière offerte par les carmes du Liban. Et les demandes ne cessent d’augmenter !

Les situations des familles soutenues sont diverses. Il y a celles où les parents ont perdu leur travail du fait de la crise économique, d’autres doivent faire face à la maladie ou au handicap de l’un de leurs membres et d’autres encore sont des familles monoparentales. Mais toutes sont pauvres et dépendent de l’aide qui leur est apportée.

Habituellement, grâce à un réseau de soutiens, le père Raymond arrivait à financer l’achat des denrées alimentaires qu’il distribue avec les volontaires. Mais la crise que traverse en ce moment le pays du cèdre a mis le budget des carmes en difficulté.

Et malheureusement, cette oeuvre sociale n’est pas la seule qui requiert leur aide. C’est pourquoi Abouna Raymond se tourne vers Caridad pour trouver de l’aide.

Rendez-vous compte, la monnaie libanaise a tellement perdue de sa valeur, qu’en donnant 80€, vous avez le moyen de nourrir une famille de 6 personnes pendant 1 mois en finançant les achats indispensables à la confection d’un colis alimentaire qui couvrira les besoins de cette famille dans le besoin.

Ces colis contiennent des biens de première nécessité tels que du sucre, des légumes, des conserves, des produits hygiéniques, etc.

AGISSEZ MAINTENANT, FAITES UN DON A CARIDAD !

Fermer le menu