La Sainte Tunique du Christ : une ostension exceptionnelle à Argenteuil

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
12000 € collectés
120 % sur 10000 € d’objectif

Du 25 mars au 10 avril 2016, la Sainte Tunique du Christ conservée à Argenteuil depuis 1200 ans sera exceptionnellement exposée à l’occasion d’une ostension solennelle dans la basilique Saint-Denys. Cette relique est l’une des plus sacrées du christianisme et un trésor du patrimoine français.

L’évêque de Pontoise, Mgr Stanislas Lalanne, « Gardien de la Tunique », a décidé de l’exposer cette année pour 3 raisons :

– la célébration des 50 ans du Diocèse de Pontoise ;

– la célébration des 150 ans de la basilique Saint Denys, reconstruite au XIXème siècle ;

– l’année de la Miséricorde décrétée par le Pape François, qui s’est ouverte le 8 décembre 2015.

Un peu d’histoire

Cette Tunique est celle portée par le Christ durant les dernières heures précédant sa mort.

Relique précieuse des premiers chrétiens orientaux, la Tunique du Christ aurait été offerte à Charlemagne au début du IXe siècle, avant que lui-même n’en confie la garde à l’abbaye bénédictine d’Argenteuil, dont la mère abbesse n’est autre que sa fille Théodrade.

Tour à tour exposée et dissimulée à des fins de protection, la Tunique d’Argenteuil a été cachée et oubliée dans un mur lors des invasions vikings, découpée et enterrée pour échapper aux destructions de la Révolution française…

Du 25 mars au 10 avril 2016, la Sainte Tunique du Christ conservée à Argenteuil depuis 1200 ans sera exceptionnellement exposée à l’occasion d’une ostension solennelle dans la basilique Saint-Denys. Cette relique est l’une des plus sacrées du christianisme et un trésor du patrimoine français.

L’évêque de Pontoise, Mgr Stanislas Lalanne, « Gardien de la Tunique », a décidé de l’exposer cette année pour 3 raisons :

– la célébration des 50 ans du Diocèse de Pontoise ;

– la célébration des 150 ans de la basilique Saint Denys, reconstruite au XIXème siècle ;

– l’année de la Miséricorde décrétée par le Pape François, qui s’est ouverte le 8 décembre 2015.

Un peu d’histoire

Cette Tunique est celle portée par le Christ durant les dernières heures précédant sa mort.

Relique précieuse des premiers chrétiens orientaux, la Tunique du Christ aurait été offerte à Charlemagne au début du IXe siècle, avant que lui-même n’en confie la garde à l’abbaye bénédictine d’Argenteuil, dont la mère abbesse n’est autre que sa fille Théodrade.

Tour à tour exposée et dissimulée à des fins de protection, la Tunique d’Argenteuil a été cachée et oubliée dans un mur lors des invasions vikings, découpée et enterrée pour échapper aux destructions de la Révolution française…

Un grand MERCI à tous les donateurs qui ont participé à la beauté de cet évènement. Grâce à vos dons, Caridad a pu financer l’intégralité du grand dais en velours rouge qui protégeait la Sainte Tunique.

Fermer le menu