fbpx

Burkina Faso : rendre accessible l’eau potable

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
collectés
% sur d’objectif

Le Burkina Faso est un pays qui se situe en partie au Sahel, c’est à dire dans la bande de transition entre la savane et le Sahara. Lors de la saison sèche, d’octobre à mai, un vent sec et chaud venu du Sahara, souffle et dessèche plaines et collines, pâturages et cultures vivrières, au grand désarroi des populations.

Environ 1 Burkinabè sur 4 ne dispose pas d’un accès à l’eau potable.

L’hydratation des hommes, mais aussi des bêtes et l’irrigation des champs est un grave problème. Sans eau ni nourriture, l’Homme ne peut subsister.

Les fortes températures dessèchent rapidement les quelques réserves d’eau accumulées pendant la période des pluies. Cette même eau stagne en plein soleil pendant des jours. Obligés de cuisiner avec, et parfois de s’hydrater, plusieurs personnes, en particulier les enfants, décèdent à cause de la prolifération des bactéries.

Wedpouto, un village de l’est du pays, se trouve exactement dans cette situation.
Les habitants disposent de quelques puits de faible profondeur qui se tarissent bien trop vite lors des premières chaleurs, entrainant les problématiques citées plus haut.

 

Le château d’eau sera construit à cet emplacement, à quelques dizaines de mètres du village

Un château d’eau de 5.000 L pour accéder à l’eau

Caridad a décidé d’agir en finançant la construction d’un château d’eau de 5.000 litres et le forage d’un puits d’une profondeur de 60 mètres, atteignant ainsi la nappe phréatique. En forant jusqu’à une réserve d’eau souterraine, les habitants auront accès à une eau potable qui ne tarira pas.

En faisant un don pour ce projet, 300 personnes auront accès à l’eau potable ! Ils pourront boire, manger et générer quelques revenus grâce à l’agriculture !

Caridad poursuit son engagement en faveur de l’accès à l’eau après la construction de châteaux d’eau au Bénin et au Cameroun.

Fermer le menu