fbpx

Burkina Faso : Caridad témoigne sur sa mission auprès des femmes fuyant le mariage forcé.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Témoignage de Caridad sur le mariage forcé

Mardi 1er décembre 2020, Irénée de Poulpiquet, délégué aux projets de Caridad, est intervenu auprès de 70 lycéens de Loire-Atlantique (44) à l’occasion des temps forts de Noël de leur établissement.

L’association Caridad a fait le choix de leur parler des jeunes femmes fuyant le mariage forcé au Burkina Faso. Bien que cette pratique soit interdite par les lois du pays, les us et coutumes persistent et la très grande majorité des femmes sont « offertes » à un homme qu’elles n’ont pas choisi.

Certaines, ont, en revanche, pu trouver refuge auprès des soeurs qui tiennent le foyer Sainte Maria Goretti à Kaya, après avoir fui leurs familles.

Là bas, les jeunes femmes blessées y trouvent le réconfort, la sécurité et un cadre de vie scolaire leur permettant de prétendre à une autonomie économique à la sortie du foyer.

C’est pourquoi, Caridad a décidé de financer l’établissement depuis 2018 pour permettre aux soeurs de financer les frais de scolarité des jeunes filles et différents ateliers pour apprendre les métiers artisanaux : tissage, coiffure, etc.

En avril 2019, Caridad avait déjà été invité à témoigner au Ciné Manivel (Redon) auprès des lycéens des établissements catholiques de Redon dans le cadre des temps forts de Pâques.

 

Actualité

Fermer le menu