Menu
Accueil / PROJETS / PROJETS TERMINES / PÉROU : UN TOIT POUR LA CHAPELLE

UN TOIT POUR LA CHAPELLE

Plus que 900 € et notre chapelle aura un toit!

Au cœur de la cordillère des Andes, à 4800 mètres d’altitude, se trouve le petit village de Cconchaccota. Entre ses troupeaux de lamas et de moutons, la petite centaine d’habitants vit quasiment en autarcie.

 

Il ne manque qu’une chose à Cconchaccota…

Inclus dans la paroisse de Progreso, sous la responsabilité du père Christian de Penfentenyo, le village manque cruellement d’une chapelle. Il n’existe aucun lieu dédié pour célébrer la messe.

Au fil des années, les paroissiens de Cconchaccota se sont résignés à installer une vieille table dans un endroit calme, dehors, lorsque le prêtre vient leur rendre visite.

 

Pourtant, vous vous en doutez, la météo n’est pas toujours clémente à presque 5000 mètres d’altitude!

À l’occasion de la dernière saison des pluies, qui s’étend de décembre à avril, les villageois ont décidé de rompre avec ce qui était devenu une tradition et de construire une chapelle. Leur chapelle.

900 €

collectés

100%

sur 900 € d’objectif
Facebook
Instagram
Youtube
Google+
DISPLAY_ULTIMATE_PLUS
RSS

Sous l’impulsion de « padre Christian », les murs ont été montés en quelques semaines. Pas de difficulté : la terre pour fabriquer les briques se trouve facilement. Quant aux travailleurs, les bonnes volontés ne manquent pas.

 

Mais un problème est rapidement apparu…

Les murs et le sol – de terre battue – sont une chose, le toit en est une autre. Or cette dernière partie de la construction représente la part la plus importante du budget. Voilà le problème : les maigres ressources des villageois ne permettent pas d’acheter la tôle pour le toit.

Le plus cher n’est pas la tôle ondulée, c’est le transport en camion. Cconchaccota est difficile d’accès, la seule piste pour joindre le village serpente entre les montagnes, longeant des précipices abrupts. À la moindre averse, des ruisseaux et des éboulis coupent la route.

 

D’après les estimations du père Christian, 900 € sont nécessaires, matériel, transport et installation compris.

Cela ne nécessite de notre part qu’un petit geste alors que c’est toute la vie spirituelle des habitants de Cconchaccota qui va être impactée !

À votre tour, joignez-vous à l’aventure en faisant un don. Le père Christian et ses ouailles ont besoin de vous pour terminer leur chapelle !

L’église du Sacré-Coeur de Lourdes abrite les fonds baptismaux, les confessionnaux et les prières de la petite Bernadette Soubirous. Elle est en très mauvais état, agissons rapidement !

Newsletter

Suivez-nous :

Facebook
Instagram
Youtube
Google+
DISPLAY_ULTIMATE_PLUS
RSS
  TOP