Menu
Accueil / PROJETS / PROJETS TERMINES / MISSION MANDRITSARA

MISSION MANDRITSARA

Aidons la Paroisse de la Sainte Famille à réaliser ses projets

 

5 petits projets pour Madagascar !

Marie-Pierre, Cyprien et Baptiste sont trois jeunes français partis en mission de volontariat à Madagascar, avec les Missions Etrangères de Paris (MEP), pour se mettre au service des malgaches pendant deux années. Ils vivent à Mandritsara, une petite bourgade isolée dans les montagnes qui compte 30 000 habitants.

Là-bas, leur mission principale est l’éducation. Ils donnent des cours de français dans les écoles de la Mission (école sainte Thérèse et lycée saint Jean-Paul II) et à la prison pour les mineurs les femmes et les adultes.

Avec seulement 2 à 3 % de chrétiens dans la région, l’église est tout de même très dynamique et bien structurée pour survivre en brousse ou les pères passent 1 à 2 fois par an. Preuve de ce dynamisme, la deuxième paroisse de la ville a été inaugurée le 27 décembre 2015 : c’est la paroisse de la Sainte Famille. Aujourd’hui, Marie-Pierre, Cyprien et Baptiste font appel à vous pour aider au développement de la mission de l’Eglise à Mandritsara afin qu’elle devienne autonome financièrement. La mission est conduite par le curé Adolphe, ses vicaires Gérard et Théophin ainsi que de 4 pré-séminaristes. Elle survie aujourd’hui grâce à l’aide que peuvent apporter les MEP, mais ce n’est ni suffisant ni pérenne.

2 000 €

collectés

100%

sur 2 000€ d’objectif
Facebook
Instagram
Youtube
Google+
DISPLAY_ULTIMATE_PLUS
RSS

Nos trois jeunes volontaires ont donc eu l’idée de monter divers projets, en concertation avec le curé et les habitants, pour avoir une rentrée d’argent pour la mission.

– la construction d’un four à pain, qui permettra une rentrée d’argent régulière, et la création de deux emplois, par la fabrication et la vente de pains et de pizzas.

Le projet a déjà commencé, mais ils arrivent au bout de leurs économies…

coût total: 1400 €

– la reconstruction de l’étable (totalement détruite suite à une tempête, afin de développer l’activité autour du taureau et de la vache normande qui ne donne pas encore de lait faute de bonne condition). La construction est urgente car c’est bientôt la saison des pluies et les bestiaux n’ont rien pour s’abriter de la pluie comme du soleil, harassant pour une normande !

Coût total : 650 €

– la construction d’un poulailler de poules pondeuses, les oeufs coutent très cher ici, alors qu’ils permettraient de combler une carence en protéine ! Au-delà de la consommation pour la mission, la vente sera une source de revenue.

coût total : 400€

– la construction d’une citerne d’eau, pour récupérer les eaux de pluies en saison humide. La sécheresse dure 3 mois, et l’eau ne coule plus au robinet. Tout le monde subit ce changement climatique extrêmement visible ici (des pères jusqu’au vaches et aux cochons).

coût total : 480€

– la construction d’un potager pour subvenir aux besoins de la Mission. Les travaux ont commencé grâce aux petites économies des volontaires, mais il leur faut maintenant trouver d’autres ressources de financement.

coût total : 200€

Marie-Pierre, Cyprien et Baptiste ainsi que les pères de la mission comptent sur vous !

Trop d’enfants souffrent encore de l’esclavage ! L’équipe de Caridad se joint à un ordre religieux déjà fort ancien pour faire face à ce fléau qui détruit des millions de vies.

Newsletter

Suivez-nous :

Facebook
Instagram
Youtube
Google+
DISPLAY_ULTIMATE_PLUS
RSS
  TOP