Menu
Accueil / PROJETS / PROJETS EN COURS / EN FRANCE / PATRIMOINE NATIONAL / REMISE AUX NORMES DE L’ESPLANADE SAINTE VERONIQUE DE ROCAMADOUR

REMISE AUX NORMES DE L’ESPLANADE
SAINTE VERONIQUE DE ROCAMADOUR

Patrimoine millénaire, le site de Rocamadour souffre de dégradations lourdes qui pourraient à terme engager la sécurité des lieux et amener les pouvoirs publics à fermer certaines parties du sanctuaire. Il faut donc agir en amont sans attendre que les dégradations s’accélèrent. C’est particulièrement vrai pour les rambardes de l’esplanade Sainte Véronique où ont lieu les événements  en plein air dont la fameuse grand-messe du 15 août. Ces rambardes nécessitent aujourd’hui une reprise totale de maçonnerie.

Le sanctuaire de Rocamadour attire chaque année plus d’un million et demi de visiteurs. Son architecture, sa situation et son aura spirituelle en font une destination très prisée des pèlerins depuis des siècles.

Le 15 août, fête de la Sainte Vierge Marie, rassemble tous les ans plus de mille fidèles pour célébrer l’Assomption dans la cité mariale.

La tradition veut qu’après la procession de la chapelle Notre-Dame à l’esplanade sainte-Véronique, la messe solennelle soit fastueusement célébrée en plein air aux côtés de la reproduction de la Vierge noire. Cependant, depuis deux ans maintenant, la messe ne peut plus être dite à cet endroit là en raison de problèmes de sécurités.

Cette terrasse à flanc de rocher est ceinte d’une vieille rambarde en pierre datant de la fin du XIXe siècle. Ces pierres se descellent avec le temps et menacent de basculer par blocs sur l’esplanade du dessous. Des dégâts matériels et humains sont à craindre si nous n’agissons pas à temps pour contrer les dégradations.

2 224 €

collectés

32 %

sur 7 000€ d’objectif
Facebook
Instagram
Youtube
Google+
https://caridad.fr/projets/projets-en-cours/en-france/patrimoine-national/remise-aux-normes-de-lesplanade-sainte-veronique-de-rocamadour
RSS

Dans l’urgence, le sanctuaire a fait poser des filins métalliques pour empêcher les pierres de basculer, mais il faut maintenant passer à la réfection totale de ces rambardes. De gros travaux de maçonnerie sont prévus pour consolider l’ensemble et même reconstruire entièrement certains endroits. 30000€ sont nécessaires pour la réalisation du chantier. Caridad s’est engagée à fournir un minimum de 7000€.

Avec votre aide, Rocamadour renouera avec cette tradition mariale si chère à tous les pèlerins. L’avenir du sanctuaire est entre vos mains :

«Soyez les pierres vivantes qui servent à construire le Temple spirituel et vous serez le sacerdoce saint » (1 P 2,5).

Les pèlerins d’aujourd’hui et de demain vous sont infiniment reconnaissants de leur permettre d’assister à la messe de l’Assomption dans les plus belles conditions. Le recteur du sanctuaire joint sa reconnaissance à celle de la foule des pèlerins et place son espérance «ferme comme le roc», comme le dit la devise du sanctuaire, en votre générosité.

Atelier de tissage Burkina

Soeur Perpétue, supérieure de la communauté de l’immaculée conception (SIC) , se consacre à la
défense des femmes.

Newsletter

Suivez-nous :

Facebook
Instagram
Youtube
Google+
https://caridad.fr/projets/projets-en-cours/en-france/patrimoine-national/remise-aux-normes-de-lesplanade-sainte-veronique-de-rocamadour
RSS
  TOP